15 décembre 2021

Rédigé par Administrator Aucun commentaire
Classé dans : Débrief Infos Mots clés : aucun

Dans Débrief infos aujourd’hui, des manifestations de professionnels de la justice pour réclamer davantage de moyens, l’acquisition par Nike d’une start-up spécialisée dans la mode virtuelle et les photos colorées de Steve McCurry.

J'ai choisi notre sujet sur les outre-mer. Ce sera le thème principal de notre prochaine édition de Débrief infos Week-end, à retrouver samedi.

ON REMBOBINE

COVID-19

Le maintien du pass sanitaire est à partir d’aujourd’hui conditionné à la réalisation d’un rappel vaccinal contre le Covid-19 pour les 65 ans et plus ayant reçu leur deuxième dose il y a plus de sept mois et pour les personnes ayant reçu il y a plus d’un mois le vaccin Janssen. Les enfants de 5 à 11 ans présentant certaines comorbidités ou vivant dans l’entourage d’une personne immunodéprimée ont depuis aujourd’hui la possibilité d’être vaccinés contre le Covid-19.

Lire les explications de l’Assurance maladie.

POUVOIR D’ACHAT

L’institut national de statistiques Insee a publié hier soir une note dans laquelle il prévoit un recul du pouvoir d’achat des ménages de 0,5 % au premier semestre 2022 en raison de l’inflation (hausse des prix à la consommation). Il a par ailleurs annoncé aujourd’hui que les prix à la consommation avaient augmenté de 2,8 % entre fin novembre 2020 et fin novembre 2021.

POLITIQUE

Emmanuel Macron a réalisé une interview de deux heures sur le bilan de son mandat qui sera diffusée ce soir sur TF1. Les candidats à l’élection présidentielle Valérie Pécresse (LR), Yannick Jadot (EELV) et Jean-Luc Mélenchon (LFI) ont saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel, une autorité publique de régulation. Ils estiment que cet entretien relève d’une campagne présidentielle et que le temps de parole du président doit être décompté, même s’il ne s’est pas déclaré comme candidat.

Lire un article de Franceinfo sur le décompte du temps de parole.

ÉNERGIE

La Commission européenne a autorisé hier le rachat de l’entreprise française de gestion de l’eau et des déchets Suez par son concurrent français Veolia. Veolia et Suez, dont les clients sont des municipalités et des industriels, se sont engagés à céder plusieurs de leurs activités en France et à l’étranger afin de ne pas compromettre la concurrence sur le marché européen. Le nouveau groupe ambitionne de devenir « le champion mondial de la transformation écologique ».

DETTE

Le Fonds monétaire international (FMI), un organisme chargé de garantir la stabilité financière mondiale, a annoncé aujourd’hui que la dette mondiale avait atteint en 2020 un record de 226 000 milliards de dollars, représentant 256 % du PIB (la production totale de biens et services) mondial. Le FMI s’inquiète de la « viabilité » de cette dette publique et privée (entreprises et ménages) alors que des banques centrales commencent à augmenter leur taux d’intérêt en raison de la hausse de l’inflation.

 

PATRIMOINE

L’Unesco, une agence de l’ONU, a inscrit hier et aujourd’hui une trentaine de savoir-faire au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, dont la calligraphie arabe. Certains relèvent d’une « sauvegarde urgente », comme le tais, un tissu tissé à la main au Timor-Leste. Selon l’Unesco, le patrimoine immatériel, dont la sauvegarde doit être assurée par les États, est « un facteur important du maintien de la diversité culturelle face à la mondialisation croissante ».



TOUT S’EXPLIQUE

Mobilisation pour des moyens accrus en faveur de la justice

  • Que réclament les magistrats ?

     

    Des professionnels de la justice se sont rassemblés dans plusieurs dizaines de villes de France aujourd’hui pour dénoncer « les conditions indignes dans lesquelles ils exercent leurs missions », selon un communiqué publié par plusieurs syndicats de magistrats et d’avocats. L’Union syndicale des magistrats (USM), majoritaire dans la profession, avait pour la première fois appelé à la grève. Comme les autres syndicats, l’USM demande une « augmentation substantielle des moyens de la justice » et « a minima que soit imposé le respect des amplitudes maximales de travail ». Dans une tribune publiée dans Le Monde le 23 novembre, des professionnels de la justice déploraient de devoir « juger vite mais mal ou juger bien mais dans des délais inacceptables ». En trois semaines, le texte a été signé par 7 550 professionnels, dont 5 476 magistrats (sur 9 000) et 1 583 fonctionnaires de greffe, selon Le Monde.

  • Comment ont évolué les moyens de la justice ces dernières années ?

     

    Réclamant une augmentation du budget de la justice, une délégation des manifestants a obtenu d’être reçue à 19h par le ministre délégué aux Comptes publics, Olivier Dussopt. Lundi, le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a estimé que la justice avait « été longtemps abandonnée », dénonçant les « renoncements » des « décennies passées ». Il a mis en avant les augmentations de budget dont a bénéficié le ministère de la Justice depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron. Son budget est en effet passé d’un peu plus de 6,6 milliards d’euros en 2017 à près de 8,9 milliards d’euros dans le projet de loi de finances pour 2022, dont 41 % sont destinés à l’administration pénitentiaire. Lors de l’examen de ce projet de loi au Sénat, la sénatrice LR Agnès Canayer a toutefois noté que le texte prévoyait un rythme de recrutement de magistrats et de greffiers « moins soutenu que les années précédentes ».

  • Comment la France se compare-t-elle aux autres pays européens ?

     

    Malgré les augmentations de budget de ces dernières années, le système judiciaire français reste moins bien doté que celui des pays comparables en Europe. La France y consacrait 69,9 euros par habitant en 2018, selon une étude publiée en 2020 par la Cepej, un organisme dépendant du Conseil de l’Europe, une organisation intergouvernementale de défense des droits de l’homme. En Allemagne, le montant atteignait 131,2 euros et en Italie 83,2 euros. La France compte également une proportion moindre de juges, selon la même étude de la Cepej. Il y avait en 2018 près de 24,5 juges professionnels pour 100 000 habitants en Allemagne, 11,6 en Italie, 11,5 en Espagne et 10,9 en France. La Cepej note que « la France affiche le plus petit nombre de procureurs en Europe ou presque (3 pour 100 000 habitants), ces derniers devant, malgré tout, gérer un nombre très élevé d’affaires » et « exercer un nombre record de fonctions ».


Pour aller plus loin



ÇA SE CHIFFRE

Moins de vols violents, davantage d’escroqueries bancaires

Entre 2010 et 2018, le nombre de victimes déclarées de vols avec violence a diminué, tandis que celui des victimes d’escroqueries bancaires a pratiquement doublé.

Entre 2010 et 2018, en France métropolitaine, le nombre de personnes de 18 à 75 ans se déclarant victimes de vols ou de tentatives a augmenté, mais « les circonstances du vol ont évolué vers un usage moins répandu de la violence », selon une enquête de l’institut national de statistiques Insee publiée la semaine dernière. Le nombre de personnes se déclarant victimes de vols avec violence a baissé de 37 %. Le développement des paiements électroniques « qui réduisent la probabilité de disposer d’argent liquide sur soi peut expliquer, en partie, la baisse des vols avec violence », selon l’Insee. Les escroqueries bancaires et les tentatives ont en revanche augmenté : le nombre de victimes déclarées a pratiquement doublé entre 2010 et 2018, selon l’Insee. Sur la même période, la proportion de ces victimes portant plainte a été divisée par près de deux. L’Insee l’explique par les mécanismes de dédommagement développés par les banques ou encore par le montant de la somme volée qui a diminué au fil des ans.



ÇA ALORS

Nike acquiert une start-up spécialisée dans la mode numérique

L’entreprise américaine d’articles de sport Nike a annoncé lundi avoir acquis, pour un montant non communiqué, RTFKT [prononcé « Artefact »], une start-up qui commercialise en particulier des baskets virtuelles. Fondée en janvier 2020, RTFKT explique sur son site être « née sur le métavers », un univers numérique immersif promu en particulier par l’entreprise Meta (ex-Facebook), dans lequel les êtres humains interagissent via des avatars. RTFKT vend ses créations sous forme de NFT, un certificat de propriété numérique attestant l’authenticité et la valeur d’un objet numérique et enregistré sur une blockchain, un registre numérique sécurisé [lire notre panorama]. Nike a lancé en novembre son propre univers virtuel baptisé Nikeland sur la plateforme de jeux vidéo Roblox, dans lequel les avatars peuvent porter des articles Nike. Plusieurs marques de mode, dont Adidas et Balenciaga, ont également lancé des projets liés au métavers.

Lire un article de L’ADN sur les entreprises qui aident les marques à entrer dans le métavers.



ÇA VAUT UN CLIC

Le monde selon Steve McCurry

Le musée parisien Maillol consacre une rétrospective au photographe américain Steve McCurry. Connu pour le célèbre portrait d’une jeune fille afghane aux yeux verts, Steve McCurry a réalisé de nombreux reportages documentaires à travers le monde. Le site de 20 Minutes partage dans un article quelques-uns de ces magnifiques clichés, caractérisés par des couleurs et un contraste très prononcés.

Vous voilà « débriefés » sur l’actualité du jour et quelques autres considérations. On vous souhaite une bonne soirée à tourner les yeux vers les beautés qui vous entourent.

14 décembre 2021

Rédigé par Administrator Aucun commentaire
Classé dans : Débrief Infos Mots clés : aucun

Dans Débrief infos aujourd’hui, des sanctions prises par l’UE contre la milice privée russe Wagner, une carte de Noël envoyée par les services de renseignement britanniques et des crabes en migration sur une île.

ON REMBOBINE

TUNISIE

Le président de la Tunisie, Kaïs Saïed, a annoncé hier soir la tenue d’élections législatives pour décembre 2022 et la prolongation de la suspension du Parlement jusqu’au scrutin. Kaïs Saïed avait décidé de suspendre le Parlement et de limoger le Premier ministre en juillet, en réponse à un mouvement de contestation sociale. Le président tunisien a également annoncé des consultations et un référendum sur des réformes constitutionnelles pour le 25 juillet.

Lire notre article de juillet sur la suspension du Parlement tunisien.

AFGHANISTAN

La Haute-Commissaire adjointe des Nations unies aux droits de l’homme, Nada Al-Nashif, a rapporté aujourd’hui « des allégations crédibles » sur plus de 100 exécutions extrajudiciaires d’anciens membres des forces de sécurité et d’autres personnes associées à l’ancien gouvernement d’Afghanistan entre août et novembre. Nada Al-Nashif a précisé que 72 « ont été attribuées aux talibans », qui ont pris le pouvoir mi-août et avaient annoncé une amnistie pour les fonctionnaires.

Lire notre dossier du mois d’août sur les talibans.

DÉPENSE PUBLIQUE

La Cour des comptes, chargée du contrôle de la dépense publique, a publié aujourd’hui une série de notes synthétiques dans lesquelles elle appelle à « une école plus efficacement organisée au service des élèves » et à un « accès à des soins de qualité ». Elle souhaite également un recentrage des missions du ministère de la Culture, pointant la « part de plus en plus importante de ses activités » qu’il consacre « à la distribution de fonds publics ».

5G

L’Agence nationale des fréquences (ANFR), une agence publique, a rapporté aujourd’hui que l’exposition du public aux ondes électromagnétiques est « comparable avant et après l’introduction de la 5G », la cinquième génération de réseaux mobiles, selon des mesures réalisées avant et après sa mise en service sur 1 500 sites en France. L’ANFR précise qu’elle poursuivra son analyse étant donné que « peu d’utilisateurs sollicitent le réseau » à ce jour. La 5G a été lancée en France en novembre 2020.

 

PORNOGRAPHIE

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), une autorité publique française de régulation de l’audiovisuel, a mis en demeure hier soir cinq sites pornographiques de mettre en place des mesures pour empêcher l’accès des mineurs à leurs contenus. Les éditeurs des sites concernés, dont Pornhub et Xvideos, disposent de 15 jours pour se mettre en conformité. En France, le Code pénal interdit d’exposer les mineurs à des images pornographiques.



TOUT S’EXPLIQUE

L’UE prend des sanctions contre une milice privée russe

  • Pourquoi l’Union européenne a-t-elle sanctionné le groupe Wagner ?

     

    Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ont adopté hier une série de sanctions à l’encontre du groupe Wagner, « une entité militaire privée non constituée en société, basée en Russie », selon le communiqué annonçant la décision. Ils reprochent au groupe Wagner d’avoir « recruté, formé et envoyé des agents militaires privés dans des zones de conflit dans le monde entier afin d’alimenter les violences, de piller les ressources naturelles et d’intimider les civils, en violation du droit international ». Sont pointées les activités du groupe de mercenaires en Libye, en Syrie, dans les régions séparatistes de l’est de l’Ukraine et en République centrafricaine. Les sanctions consistent principalement en un gel des avoirs de plusieurs entités et personnes liées au groupe Wagner ainsi qu’à une interdiction d’entrée dans l’UE pour ces individus.

  • Que sait-on de ce groupe de mercenaires ?

     

    Le groupe Wagner a été créé en 2014 pour succéder à un groupe de mercenaires envoyés combattre en Syrie, explique un document publié hier au Journal officiel de l’UE. Il compte entre 2 500 et 5 000 membres, selon différentes estimations rapportées dans un document de 2019 publié sur le site du département américain de la Justice. Le groupe Wagner est dirigé par Dmitri Outkine, un ancien membre du service de renseignement militaire russe, affirme un document publié par le ministère français des Armées. Selon l’UE, le groupe Wagner est « financé par Evgueni Prigojine », un oligarque russe qui a fait fortune dans la restauration. Le FBI, la police fédérale américaine, qui a lancé contre lui un avis de recherche, lui reproche également d’être le principal financier de l’Internet Research Agency, accusée de mener des opérations de déstabilisation en diffusant massivement des fausses informations. Les autorités russes ont à plusieurs reprises nié tout lien avec le groupe Wagner.

  • De quels abus est-il accusé ?

     

    Plusieurs ONG de défense des droits humains, comme Amnesty International et l’association russe Memorial, accusent les mercenaires du groupe Wagner de commettre « des tortures, des exécutions ou des viols, contre des civils, dans des zones de conflit », note Amnesty International sur son site. En mars, un groupe d’experts de l’ONU a fait état de « graves violations » des droits humains en République centrafricaine imputables aux militaires privés, dont le groupe Wagner, travaillant avec les forces armées du pays et également parfois avec les forces de maintien de la paix des Nations unies. Dans un communiqué publié en juin, John Prendergast, cofondateur avec l’acteur américain George Clooney de l’ONG de lutte contre les crimes de guerre The Sentry, accuse le groupe Wagner de s’approprier « les réserves d’or, de diamants et d’autres minéraux » de la République centrafricaine.


Pour aller plus loin



 

C’EST LEUR AVIS

Des intérêts communs entre Macron et Orban

À l’issue de la visite d’Emmanuel Macron en Hongrie hier, le président français et le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, se sont définis comme des adversaires politiques, mais des « partenaires » européens. Interviewé par Franceinfo, l’historien spécialiste de l’Europe centrale Paul Gradvohl estime en effet que les deux dirigeants ont des points d’entente.

« Les points d’accord potentiels sont beaucoup plus importants que ce que l’on pourrait penser puisque la posture de chacun requiert de se présenter comme très éloigné de l’autre. […] Et puis, il y a des intérêts économiques français. La diplomatie française est très largement consacrée à défendre des grands contrats, notamment nucléaires, mais pas seulement. Donc, Viktor Orban, comme il l’a fait très bien avec les Allemands, avec les Russes, avec les Chinois, sait pertinemment qu’en discutant avec un chef d’État, il peut laisser miroiter des espoirs économiques, que ce soit en termes de commerce, d’achats, de ventes ou en termes d’investissement. » Paul Gradvohl

 

ÇA ALORS

Les renseignements britanniques sollicitent les ados

Tous les ans depuis 2015, le GCHQ, le service de renseignement en cybersécurité du gouvernement britannique, diffuse une carte de Noël avec un casse-tête à résoudre. Cette année, cette carte a été pensée spécialement pour les 11-18 ans. Dans un communiqué publié hier sur le site du GCHQ, son directeur s’est dit désireux d’aider à créer « la prochaine génération de talents ». « Nous ne faisons pas toujours assez pour rendre une carrière accessible à tous ceux qui pourraient contribuer à notre mission », déclarait-il en avril 2018, lors d’une conférence sur la cybersécurité. Au GCHQ, en 2017, les femmes représentaient 35,2 % des employés tous grades confondus et les personnes noires, asiatiques et les minorités ethniques comptaient pour 3,1 % des employés, selon un rapport du Parlement britannique publié en janvier 2018.

Résoudre l’énigme [PDF, en anglais].



ÇA VAUT UN CLIC

Des millions de crabes dans les rues

Ces dernières semaines, les habitants de l’île Christmas, une île australienne située dans l’océan Indien, ont vu des millions de crabes rouges effectuer leur migration annuelle vers l’océan. Brut montre dans une vidéo des images impressionnantes de ces crabes qui envahissent les routes et les bâtiments et explique comment certains habitants les aident à effectuer leur trajet.

Vous voilà « débriefés » sur l’actualité du jour et quelques autres considérations. On vous souhaite une bonne soirée à en pincer pour les voyages.

↓